Quelles démarches pour racheter ses crédits ?

Aujourd’hui, la majorité des foyers et particuliers ont ou ont eu un jour recours à un crédit pour faire face à une dépense imprévue ou pour l’achat d’un bien, que ce soit une voiture, un immeuble ou plus largement de l’électroménager.

Mises bout à bout, les échéances de ces emprunts peuvent alors rapidement prendre de l’ampleur pour atteindre des mensualités très conséquentes, parfois difficiles à honorer.

La solution la plus courante est alors de procéder à un rachat de crédit. Cette opération permet de ne plus avoir qu’un seul emprunt à régler à date fixe, associé à une baisse du montant de l’échéance globale. Une facilité de gestion donc et une économie importante.

<>Les conséquences du rachat de crédit<>

Ainsi, le rachat de crédit a un objectif bien précis, celui de réduire les mensualités. Accessible à tous et valable pour tous les emprunts, il permet à beaucoup de sortir d’une situation financière délicate.

Cela n’est cependant pas, non plus sans conséquence. En effet, le regroupement de crédits, surtout s’il comprend un prêt renouvelable, se révèle tout d’abord comme un excellent moyen de réduire le taux d’intérêt. En échange, la réserve est clôturée par l’établissement auprès duquel elle a été souscrite, ne permettant plus d’accéder à cette manne financière disponible en cas de coup dur.

Malgré tout, le montant des échéances peut se voir réduit de quelque 60 %. Mais là encore, cette réduction n’est pas neutre. Ainsi, elle comprend également l’allongement de la durée de remboursement. Certaines sociétés proposent même des échéances à régler sur trente années. Autant alors bien regarder en s’arrêtant sur l’ensemble de ces informations plus que sur la seule réduction d’échéance.

<>Rachat de crédit : les motifs variés pour y recourir<>

Dans tous les cas, le choix de recourir au rachat de crédit peut être pris par toute personne titulaire de plusieurs emprunts et à tous moments. Souvent, le souscripteur entre alors dans une démarche de renégociation de ses prêts, qu’ils soient immobiliers, à la consommation ou se présentant sous la forme d’un prêt revolving.

Pour être intéressante, cette opération doit permettre de réduire le taux d’intérêt du nouvel emprunt d’au moins deux points en comparaison de l’ensemble des prêts en cours. De même, il est particulièrement conseillé de faire appel au rachat de crédit lors de la première moitié des échéances. En effet, c’est au cours de cette période que le paiement des intérêts est le plus élevé, sans trop toucher au capital. Un rachat permet alors de bénéficier de suite d’un crédit moins cher sans trop perdre d’argent en remboursement.

Le rachat de crédit est également bien souvent utilisé par les particuliers pour anticiper un évènement futur. Cela peut, par exemple, être l’arrivée d’un enfant ou un prochain départ à la retraite, entrainant une baisse des revenus. Le rachat permet, dans ce cas, de retrouver plus de liquidité et ainsi rééquilibrer ses comptes.

De bonnes raisons donc, qui permettent de conserver son pouvoir d’achat ou même en gagner, à condition de ne pas souscrire à nouveau d’emprunt

Comments are closed.